SPONSORS

theatre-des-bords-de-saone bouchcouz-1 grafpik-recto encartacelsite2017-h carte-samelec regal-palais_recto carte_dada epis-tete

Deux défaites en un week-end

ACEL – CLERMONT  2 – 3 et CORBAS – ACEL 5 – 0, deux défaites qui font passer les échecs couzonnais de la première à la cinquième place dans le groupe 17 de Nationale 3.

Les coéquipiers d’Éric DIDIER devront absolument gagner lors de la ronde 4 à AUREC SUR LOIRE pour s’éloigner de la zone de relégation en Nationale 4.

L'équipe fanion de l'ACEL-ÉCHECS

Le samedi, l’ACEL accusait un retard de 503pts face à CLERMONT mais cela n’ébranlait pas la confiance que leur avait donné la victoire obtenue dans le passé contre cette même formation.

16 joueurs dans la salle Joseph Chatain, la jauge covid était respectée

Après contrôle du pass sanitaire par Hervé Lamy arbitre de la rencontre, le 16 joueurs pouvaient s’installer confortablement dans la salle Joseph Chatain, hélas avec un chauffage un peu déficient.

Serge avec les blancs et Philippe avec les noirs aux échiquiers 1 et 2

La rencontre commence plutôt bien avec un victoire en 25 coups de Serge Lacour (2151pts) contre Cyril Milon (2108pts). Mais la contre-performance en 35 coups de Philippe Champion (1978pts) face à Michel Borovy (1857pts) sonnait comme un avertissement, la tâche ne serait pas facile.

Grégory Yard avec les noirs au 4 assure

À l’échiquier numéro 4 Grégory Yard (1854pts) garde l’équilibre face Jacques Jamon ((1824pts), suivi de la très belle performance d’Hervé Lamy (1702pts) à l’échiquier numéro 5 qui gagne malgré ses 173 points de retard face à Jean-Loup Bertin (1875pts)

Hervé avec son masque noir fait une perf à 173points, tandis que David ne peut résister à Goliath

Inversement, David Comte (1583pts) ne peut rien contre Laurent Joli (1754pts) et s’incline au 34ème coup.

Les échiquiers 7 et 8

Serge Lauria (1532pts) à l’échiquier 7 résiste jusqu’au 46ème coup mais finit par s’incliner face Stéphane Conrath (1643pts). Son voisin de table, Yohan Béhaghel (1280pts) obtient la nulle malgré ses 276 points de retard contre Gyongyver Forintos (1556pts) !

La feuille qui fait perdre la rencontre

Il n’avait que 20pints de retard, il avait la gagne et donc le match nul pour son équipe, son adversaire attendait le quarantième coup pour abandonner, mais submergé par le temps…

Le lendemain ACEL 1 ne savait pas encore que CORBAS est synonyme d’abattoirs…

Une feuille mortelle

Prochain rendez-vous, dimanche 28 novembre, 2ème tour de la coupe de France

Maître Sibor


Vous aimez ? Partagez !
  • Print
  • Facebook
  • RSS
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*