SPONSORS

theatre-des-bords-de-saone regal-palais_recto carte-samelec bouchcouz-1 carte_dada encartacelsite2017-h epis-tete grafpik-recto

A LA RECHERCHE DU NUMERO PERDU

Le  106 avenue Général de Gaulle a disparu !

La salle des fêtes de Couzon n'a plus d'adresse.

Il y a bien longtemps déjà, le siège social de l’ACEL était au 68 rue Gabriel Péri, devenu le 106 avenue Général de Gaulle après le changement intervenu sur décision de l’exécutif municipal lors de la saison pongiste 1992-1993.

Suite aux nombreuses perturbations constatées dans la distribution du courrier  et aux difficultés rencontrées par les équipes adverses, tant échiquéennes que pongistes, pour trouver le 106 avenue Général de Gaulle, aussi l’ adresse de la salle Joseph Chatain, je suis allé à la recherche du 106.

Savez-vous où commence cette AVENUE, côté pair ?

Ici débute, côté pair, l'AVENUE GÉNÉRAL DE GAULLE à COUZON AU MONT D'OR.

Évidemment, il est difficile d’imaginer qu’une salle de tennis de table est à proximité, alors continuons notre promenade…

On arrive directement au 12

Le premier numéro de l'avenue.

Puis on passe au 16…

Le deuxième numéro, côté pair.

…et attenant au 16, le 62.

Une entreprise bien connu des Couzonnais.

Et là, on peut constater les signes du changement, il y a deux numéros, comme pour les maisons suivantes…

Nous sommes au 30 et 64….

Puis à nouveau, un seul numéro, le 56, suivi du…

Ici débute le"Complexe Sportif et Culturel" de Couzon.

…76, désormais dernier numéro de l’avenue Général de Gaulle côté pair…

Le 106 a disparu.

…tandis qu’en face, côté impair…

La fin de l'avenue Général de Gaulle ôté impair.

…l’artère la plus connue de Couzon se termine par le numéro 123, précédé  des 119, 103, 97, 95 et semble débuter par LE MOULIN DE COUZON au 89.

L'avenue Général de Gaulle, à la fois calme et sauvage.

Nous n’avons eu aucune information sur la disparition de la plaque « 106″ posée sur la façade sud  de la salle des fêtes. Nous espérons que nos amis facebookiens qui font partie de la nouvelle équipe municipale pourront nous redonner espoir, car pour l’instant, le 106 n’existe plus et par conséquent, les courriers ont bien du mal à parvenir à cette adresse, siège social de l’ACEL depuis plus de trente ans.

« Maître Sibor »


Vous aimez ? Partagez !
  • Print
  • Facebook
  • RSS
  • Twitter

1 commentaire pour A LA RECHERCHE DU NUMÉRO PERDU.