SPONSORS

encartacelsite2017-h regal-palais_recto carte-samelec epis-tete bouchcouz-1 carte_dada grafpik-recto theatre-des-bords-de-saone

Élections Municipales, suite.

C’EST PARTI !

La campagne pour les élections a commencé fort avec trois listes, donc pas loin de 69 personnes pour défendre leurs projets dans les rues de Couzon  et sur le marché avec un ciel qui donnait le sourire à tous les candidats.

Vendredi 14 mars au matin les panneaux de la salle des fêtes suivent l’ordre alphabétique, BD, MS, PV….

…Et le dimanche matin, on ne pouvait pas ne pas croiser au moins un(e) candidat(e) avec son programme.

Quelques photos de ce dimanche matin


Et  un grand merci à ceux et celles qui ont laissé un commentaire sur notre première publication du 12 mars., ou sur facebook.

« Maître Sibor »


Vous aimez ? Partagez !
  • Print
  • Facebook
  • RSS
  • Twitter

1 commentaire pour Élections Municipales, suite.

  • Jules Le Flamboyant

    C’est quand même assez triste mais je sais que comme toutes les élections à toutes les échelles même petites comme celle de notre village, la plupart des gens, dont moi, votent sans connaître vraiment le programme, le sérieux des autres candidats. Au final, pas mal des personnes se penchent vers le premier candidat dont ils auront entendu du bien, ou contre le candidat dont ils auront entendu du mal. Ou alors ils se réduiront à la division réductrice gauche/droite et demanderont lequel est celui de droite, lequel est celui de gauche. L’avantage : c’est le moyen le plus court pour connaître un ensemble d’idéals et de pratiques que le candidat devrait suivre. Mais très imprécis.

    Vous me répondrez, « mais c’est à toi d’aller t’informer mon coco ! » Et vous avez raison. N’empêche qu’on peut pas forcer tout le monde à s’informer entièrement (le sujet n’a pas de limites !), une étape qui demande du temps et de l’intérêt, ce que tout le monde ne peut ni ne veut pas forcément faire.
    Donc on fait quoi ? On interdit ceux qui ne connaissent pas toutes les informations, programmes, histoire des mouvements politiques sur tous les candidats ? Nan, trop élitiste, problème de la sélection et ça ne serait plus une démocratie.

    Donc voilà, vision assez pessimiste de la démocratie, on ne peut empêcher les gens qui ne sont que dans le préjugé d’aller voter, alors qu’en fait ils ne connaissent rien des autres candidats

    De toutes façons quand on vote pour un candidat, on ne peut jamais être sûr à 100% que ce choix nous sera plus profitable qu’un autre. Il s’agit toujours de pourcentages. Imaginons que même si je suis au courant de toute la vie de Couzon, que je connais personnellement les trois candidats, que je suis politologue (ou autre profession intellectuelle peu importe!), je ne suis sûr qu’à environ 95% du candidat qui respectera le plus ma volonté. Autrement dit, il y aurait 5% de probabilité que mon choix soit mauvais, et qu’un autre candidat aurait plus répondu à mes attentes.
    En effet, il y a toujours une part d’incertitude de l’Homme, la passion peut dépasser la raison, et des facteurs exogènes au village entrent en compte, au niveau national mais aussi international avec l’économie aujourd’hui.

    La question que je me pose et que j’aimerais poser aux gens, c’est à combien de pourcentage évaluez-vous le choix que vous allez faire, sachant que le 100% est impossible?
    Sachant que si on est à 50%, on a a priori rien de plus pour tel candidat ou un autre. Moi j’évaluerais mon choix à 65% pour Durand pour l’instant. Assez incertain, mais un pourcentage supérieur à 50% suffit pour aller voter. Donc 35% de chance que mon choix soit une erreur, et que Durand remplisse moins mes attentes qu’un autre candidat.

    Je pensais à ça quand je regardais ces personnes sur les photos qui brandissaient en souriant les prospectus. Mais ces personnes dans la rue ne sont pas les personnes que je visais particulièrement, car elles sont en train justement de discuter, d’échanger, de partager sur les élections.